Pascal Parent

Le représentant de l’UNAF Rhône au Comité Directeur du District

Le représentant de l’UNAF Rhône au Comité Directeur du District

Pascal PARENT est depuis 1988, notre représentant au Comité Directeur du District du Rhône. Pour le sifflet du Gone, il a bien voulu nous expliquer en quoi consiste son rôle.

 Pascal ParentLes comités directeurs de District ou de Ligue, tout comme le conseil fédéral d’ailleurs, comprennent en leur sein des représentants obligatoires de certaines familles du football (Educateurs, Féminines, foot diversifié, Médecins) et notamment un représentant des arbitres.
Ce représentant des arbitres doit être issu d’une amicale représentative des arbitres ou à défaut, de la CDA. Il est élu en même temps que les autres membres du Comité Directeur. Comme le District du Rhône a adopté le scrutin de liste, un représentant des arbitres doit donc figurer sur l’ensemble des listes en présence, et l’association représentative des arbitres à savoir l’UNAF choisit la liste qu’elle souhaite soutenir en y plaçant son représentant.

Depuis 2000, le représentant des arbitres au Comité Directeur ne peut pas être en même temps président de la CDA.

J’ai l’honneur de représenter les arbitres au Comité Directeur du District du Rhône depuis 1988. Entre 1988 et 2000, j’ai également exercé la Présidence de la CDA. Depuis 2000, cette Présidence est exercée par une personne différente (aujourd’hui Nicolas MEYER) et j’ai quant à moi, pris d’autres responsabilités au sein du Comité Directeur. Vice-Président puis Président-Délégué du District, j’assure la Présidence de la Commission d’Appel qui a à traiter des appels introduits contre les décisions des commissions de première instance : discipline, règlements, sportive, arbitres, …

Pour autant, j’assure toujours au sein du Comité Directeur le représentation des arbitres et ce, en toute indépendance vis-à-vis de la Commission d’arbitrage, même si, bien sûr, dans notre District, CDA, Amicale UNAF et représentant UNAF des arbitres au Comité Directeur travaillent en parfaite harmonie et c’est tant mieux !

Toute la difficulté du rôle de représentant des arbitres au Comité Directeur est de veiller à la défense des intérêts du corps arbitral dans le District sans pour autant en faire une « caste » à part, sans se couper du reste du football et des autres familles.

Je crois pouvoir dire que cet objectif est parfaitement atteint aujourd’hui dans notre District où nos arbitres sont reconnus et respectés et où la discussion est très facile entre toutes les familles : District, clubs et dirigeants, éducateurs, … et arbitres. C’est cette discussion entre tous qui a permis de faire avancer des dossiers qui nous sont chers, comme la lutte contre la violence avec un barème de sanctions qui fait aujourd’hui référence ou le recrutement d’un CTDA qui contribue grandement à la qualité de la formation de nos arbitres. Et je souhaite que ce climat de confiance mutuelle qui s’est établi se poursuive encore longtemps.

 

                                                                                                          Pascal PARENT, oct. 2008

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *