Bernard Saules s’est éteint ce matin

Bernard Saules s’est éteint ce matin

Les obsèques de Bernard SAULES se dérouleront le mardi 12 mars 2019 à 14h30 en l’église du Sacré Coeur de RODEZ.


Président de l’UNAF de 1999 à 2015 et ancien arbitre international, Bernard Saules s’est éteint ce matin à l’âge de 64 ans. 

Nous sommes TOUS dans la peine ce matin à l’annonce brutale de cette disparition ! Les mots nous manquent pour exprimer notre compassion, notre soutien dans cette cruelle circonstance !

L’heure n’est pas à la polémique mais au RECUEILLEMENT. Tristesse bien sûr et recueillement surtout doivent accompagner chaque adhérent de notre UNAF dont la devise reste bien « UNITE ET SOLIDARITE ». Respectons le deuil de son épouse, sa fille, sa famille et tous les siens.

Respectons celui de l’UNAF, de notre UNAF : « celle  qui nous rassemble plus qu’elle nous divise », Bernard était un rassembleur !

A nos côtés à l’AG de Colombier Saugnieu en 2014

Bernard était un honnête homme, un humain, un mec simple, un arbitre international de renom et pour notre UNAF un Grand Président pendant 16 ans et il a pris beaucoup de coups au passage pour défendre la cause, notre cause.

Nous aussi avons perdu cette nuit un Ami que nous pleurons à chaudes larmes et qui restera dans notre cœur car nous lui avons été Fidèles jusqu’au bout. Nous lui devons, pour rappel, d’avoir contribué notamment à aider notre District en 2003 à ouvrir un poste de CTDA, à tout le moins, il mérite notre profonde reconnaissance.

La nouvelle brutale du décès de Bernard est tout d’abord un choc réel ce matin pour son épouse, sa fille, et tous les siens. Elle l’est pour nous tout autant car notre Amicale a partagé avec Bernard beaucoup de moments de joies arbitrales et d’amitiés sportives. Rappelons-nous de sa présence aux Assemblées Générales de notre Section Régionale Rhône-Alpes,  à Colombier- Saugnieu en 2014 à Belleville s/Saône en 2007 et celle dans un contexte plus polémique au Palais des Congrès de Lyon en 2000.

Salut Bernard, reposes dorénavant en paix et Merci pour ce que tu nous as tant donnés et pour tous ces moments de convivialité partagés !

« Les morts ne sont vraiment morts que lorsque les vivants les ont oubliés » Proverbe Malgache

Nous ne t’oublierons pas, ton souvenir est éternel ! Avec l’expression de nos sentiments de compassion à son épouse, sa fille et toute sa famille, et nos condoléances attristées les plus émues dans ces moments très douloureux !

Coup de sifflet très triste.

Extrait de l’hommage rédigé par Jean-Claude LEFRANC

Remise de la plaquette UNAF à Pascal Parent en 2014

    • Couturier
    • 11 mars 2019
    Répondre


    Il n’y a pas de mot pour exprimer « une boule dans la gorge »
    Passé le recueillement, n’hésitons pas à festoyer et être heureux ensemble comme Bernard aimait le faire avec tout un chacun. Puissent ses amis, dont notre corporation à laquelle il s’est tant dévoué, lui être reconnaissants en entourant comme il se doit sa famille afin d’attenuer un tant soit peu sa peine.

    • BENSIMHON
    • 9 mars 2019
    Répondre

    Bravo à Jean Claude pour ce remarquable hommage à cet ami dont la disparition si brutale nous attriste et nous choque.
    Bravo à Jean Luc d’avoir relayé immédiatement l’information par tous nos vecteurs de l’Amicale
    RIP Bernard , bravo pour tout ce que tu as fait pour notre Unaf, il va nous manquer un vrai convive à nos prochains banquets !

2 thoughts on “Bernard Saules s’est éteint ce matin

  1. Bravo à Jean Claude pour ce remarquable hommage à cet ami dont la disparition si brutale nous attriste et nous choque.
    Bravo à Jean Luc d’avoir relayé immédiatement l’information par tous nos vecteurs de l’Amicale
    RIP Bernard , bravo pour tout ce que tu as fait pour notre Unaf, il va nous manquer un vrai convive à nos prochains banquets !


  2. Il n’y a pas de mot pour exprimer « une boule dans la gorge »
    Passé le recueillement, n’hésitons pas à festoyer et être heureux ensemble comme Bernard aimait le faire avec tout un chacun. Puissent ses amis, dont notre corporation à laquelle il s’est tant dévoué, lui être reconnaissants en entourant comme il se doit sa famille afin d’attenuer un tant soit peu sa peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *